C’est quoi ton empreinte carbone ?

Les acteurs majeurs de l’écosystème publicitaire proposent aujourd’hui aux annonceurs de mesurer leur empreinte carbone.

decor

L’OEIL D’YVES #04

Un consensus autour de la question du climat

 

Déjà 33 ans, que les rapports du GIEC soulignent que l’action humaine a engendré le réchauffement de l’atmosphère, des océans et de la Terre et qu’elle est le principal facteur du réchauffement climatique. Depuis l’Accord de Paris, il y a consensus sur le fait que l’ampleur des changements climatiques est sans précédent.

L’écologie est le 2ème sujet de préoccupation des Français loin devant l’immigration, en particulier pour les jeunes  (« Fractures Françaises » Ipsos 2022).

Aujourd’hui plus de 8 Français sur 10 pensent qu’il faut sanctionner financièrement les entreprises qui présentent un bilan carbone négatif (CB Expert).

À l’image de Engie, TotalEnergies ou Casino, les marques qui ne sont pas transparentes sur leurs engagements sont de plus en plus attaquées par les associations et les ONG.

L’enjeu de la RSE

 

La première implication de la montée de l’importance de la RSE a été le travail des marques sur leur raison d’être. Ce mouvement a commencé avec le secteur de la distribution. La loi PACTE a poussé les enseignes à s’engager sur leur mission de marque. Le mouvement s’est poursuivi progressivement sur l’ensemble des marques du CAC 40 puis sur les autres entreprises.

Le montant des investissements RSE représente 11, 5% du marché en 2022 vs 11,9 en 2021. (Kantar Media). Le Groupe Centre France a d’ailleurs fait le choix de placer sa politique RSE au cœur de son développement stratégique en créant une direction dédiée dont la responsabilité a été confiée à Adeline Vitrolles.

La deuxième initiative concerne les messages. Il a fallu définir le cadre d’un « discours RSE ». Les principaux principes sont : l’usage du produit ou service est représenté dans une quantité ou un volume adapté à une utilisation normale ; la mise en scène permet de montrer une consommation raisonnable des ressources que ce soit en eau, en électricité, gaz, carburant. Les associations métiers (ARPP, UDM, AACC) ont publié des guides de « bonnes pratiques » en termes de contenu afin de décrire leur vision partagée d’un comportement éco-responsable.

Et les médias dans tout ça ?

 

La troisième initiative concerne les médias. Les publicitaires ont commencé à se préoccuper d’empreinte carbone dès 2020. La France a d’ailleurs été l’un des tout premiers pays à initier des réflexions dans ce sens. Les deux premières années (2020- 2022), chaque groupe média a créé son indicateur carbone. 2023-2024 est le temps de l’homogénéisation des mesures. Les différents bilans montrent que la publicité représente une part faible des émissions, mais l’action de décarbonation doit être globale quels que soit les gains.

Les calculs sont fondés sur le cycle de vie d’une campagne de communication : la fabrication des dispositifs de diffusion, la création du contenu, et la diffusion du contenu.  L’empreinte carbone des campagnes de communication, et le pouvoir de réchauffement global (PRG) est calculée sur la base d’un équivalent CO2 (CO2 e).

Quatre étapes clés pour établir le bilan carbone de ses campagnes de communication : choisir la méthode de calcul selon le canal de communication, déterminer qui va opérer le calcul, collecter les données, réaliser le bilan de sa campagne.

Le groupe Centre France s’engage au quotidien dans la réduction de son empreinte carbone et sa régie Centre France Pub met désormais à disposition de ces annonceurs une calculette carbone développée par DK, agence conseil en développement et communication écologique. Avec des bilans carbones facilement activables, vous pourrez mesurer et ainsi diminuer l’impact carbone de vos publicités.

Les taux de réduction de l’impact carbone peuvent être hyper important : Jusqu’à -60% pour une campagne pré-roll acheté en gré à gré.

 

La mesure de l’empreinte carbone est une problématique globale. Si vous la mesurez pour vos marques il est dommage de ne pas évaluer celle de la communication.

La publicité est une « nuisance » pour une partie de vos publics, même s’il en consomme ! Il  est donc important de leur dire que vous faîte le maximum pour réduire la dépense en énergie.

 

 

À lire, à voir

 

L’Union Des Marques publie un guide des comportements éco-responsables en communication

L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité organise en mars 2024 un atelier « Publicité et développement durable » 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Contacter un conseiller proche de chez vous

À votre écoute pour répondre à vos besoins en solutions de communications locales, nous vous proposons des solutions plurimedia : print, digital, presse, hors media.

NOUS contacter
ACTUALITéS

Sur le même thème

Tendances événementielles 2024 : Une année en or

Le marché de l’événementiel a vécu des hauts et des bas. Après 2020 et 2021 au « régime [...]

Lire l'article

Tendances 2024 : IA, TV connectée et autres tendances

2024, c’est parti ! Pour débuter l'année, nous avons identifié pour vous 7 tendances [...]

Lire l'article

GO ! fait sa rentrée avec une nouvelle formule

Nouveau design et nouvelles rubriques, GO ! Le guide de l’orientation dévoile une formule [...]

Lire l'article